Les pérégrinations d’une Bigoudène…à Paris

Comme je le disais, en ce moment il fait beau, et j’ai remarqué que je trouvais pas Paris trop désagréable sous ce temps. J’ai même apprécié une petite balade que j’ai faite le week-end dernier.

En regardant une carte de la capitale, je me suis dis, tiens le musée du louvres n’est pas très loin du trocadero, du même côté de la Seine….à pieds. (remarquez cette logique imparable, en bord de Seine+du même côté=pas loin). Donc j’ai pris mon nouveau jouet et je suis partie me promener. J’avais pris mes lunettes de soleil mais oublié le chapeau, résultat légère insolation le soir et coup de soleil sur le bout du nez! (note à moi même, ne jamais jamais oublier le chapeau!)

Alors voilà j’ai fait le bord de Seine en partant du Trocadero, en passant il faut faire des détours pas possible aux feus piétons pour arriver jusqu’à l’eau (4 passages différents pour traverser l’équivalent d’une rue). En me baladant j’ai remarqué que les arbres qui jalonnaient ma route n’avait déjà presque plus de fleurs mais des feuilles et pourtant le printemps est à peine entamé. J’ai donc remonté les quais de New York (qui est très long) et de l’Alma pour arriver à celui des Tuileries, et en fait bord+même côté c’est pas forcemment tout près!!!

 Là je m’étais dis que j’allais me poser dans le parc sur l’herbe pour profiter du soleil, parce que naïvement quand on me dis parc moi je pense arbres et pelouse… La non parisienne que je suis à donc eu la mauvaise surprise de voir que oui il y avait de la pelouse (enfin 2-3 carrés ici et là) mais que non elle n’était pas autorisée. Il faut s’assoir sur les bancs et chaises, complètement surblindés par le monde, et quand au miracle tu en trouves une vide, tu comprends vite fait que c’est à cause de toute la fiente de pigeon qui le recouvre. Envolée la détente dans l’herbe les doigts de pieds en éventail!

En désespoir de cause je suis allée me poser sur le bord du bassin, regarder les canards et les enfants jouer avec leurs bateaux. dsc0041b.jpg dsc0094b.jpg dsc0115b1.jpg

Comme l’après-midi n’était pas trop avancée j’ai décidé de pousser un peu, et là j’ai été surprise de constater tout un atroupement sur un pont. Quand je suis allée voir, j’ai été frappé par l’ambiance singulière qui y régnait. Il s’agit du pont des arts, j’avais entendu parler de cet endroit avec ces cadenas mais je n’y étais jamais allée. Il y avait des mariés, des musiciens, des jongleurs, plein d’amoureux ( on nous a demandé deux fois de prendre en photos des couples) et des ados rebelles :) qui avaient passés la balustrade et m’ont autorisés à les prendre.

dsc0150b.jpg dsc0154b.jpg

Après cette petite pause artistique, nous avons été jusqu’au jardin du Luxembourg, voir l’expo photo temporaire sur les femmes, qui était pas mal du tout (belles photos, mais je n’ai pas trop aimé le texte qui les accompagnait).

Par contre j’ai fait le retour en métro, car mine de rien j’avais bien crapahuté! Et avec comme je le disais un beau coup de soleil et une isolation (même en avril il faut se protégeremoticone)

 

dsc0200b1.jpg

1 commentaire à “Les pérégrinations d’une Bigoudène…à Paris”


  1. 0 bottines 8 avr 2011 à 18:54

    ça donne vraiment envie ! (à part les fientes de pigeons et le coup de soleil sur le nez !). Pour n’avoir connu Paris qu’à la belle saison, je trouve qu’il y a de belles balades à faire. J’ai hâte d’y retourner !

Laisser un commentaire


avril 2011
L Ma Me J V S D
« fév   mai »
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930  

Commentaires récents

Photographie

Vous devez être connecté à votre compte pour me contacter


vilistiabibli |
Daniele THEURER |
Georges de La Tour |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Culture Japon
| Jean-Pascal Duboil
| oksebo